Un week-end de Thanksgiving avec la Brooklyn Brewery

Cette fête américaine est de plus en plus célébrée dans notre gastronomie suisse. Bien sûr, la bière appropriée ne doit pas manquer pour accompagner la dinde, la purée, les petits pois et la sauce aux canneberges. Pour Thanksgiving, nous partons en voyage avec la Brooklyn Brewery.

Auf dem Bild erkennt man mit einer Nahaufnahme eine Festtafel auf der ein Teller mit einem schön drapierten Stückchen Fleisch und ein Glas Brooklyn steht.

Une longue tradition

Thanksgiving, la fête d’actions de grâce pour les moissons et les récoles, a une longue tradition aux États-Unis et au Canada. On ne peut pas vraiment le prouver, mais les Américains du Nord voient l’origine de leur fête de Thanksgiving à Plymouth, au Massachusetts, à l’automne de l’année 1621. C’est là que les Pères pèlerins ont rencontré la tribu indienne des Wampanoag, et on raconte qu’ils auraient célébré une fête des moissons et des récoltes pendant trois jours. Toutefois, les autochtones prétendent avoir déjà célébré ce genre de fêtes bien longtemps auparavant.

En 1789, George Washington, le Président des États-Unis, a officiellement proclamé que la fête de Thanksgiving serait désormais célébrée le 3 octobre. Et, en 1863, Abraham Lincoln a décidé que le dernier jeudi du mois de novembre de chaque année serait un jour férié consacré à l’action de grâce pour les moissons et les récoltes. Après le début de la Seconde Guerre mondiale, en 1939, le Président Roosevelt a essayé d’établir, avant les fêtes de fin d’année, une période d’achats de Noël prolongée afin de soutenir la conjoncture. C’est pourquoi il a fixé la date du jour férié sur l’avant-dernier jeudi du mois. Dans les deux années qui ont suivi, des réglementations assez singulières ont vu le jour dans les différents États fédéraux jusqu’à ce que le Congrès définisse en 1941, à titre de compromis, que Thanksgiving serait célébré le quatrième jeudi du mois de novembre.

Le repas de fête

Pour la fête de Thanksgiving, toute la famille se réunit. C’est pourquoi, de nos jours, on dit que cette journée est l’un des jours fériés les plus stressants aux États-Unis. Car, à part Thanksgiving, il n’existe pas d’autre jour férié où les gens voyagent autant entre les États.

L’élément sans doute le plus traditionnel d’une fête de Thanksgiving est le fameux dîner de Thanksgiving: une dinde cuite à la perfection ainsi que toute une série de délices telles que le Stuffing (la farce de la dinde), la sauce du rôti, les patates douces, le pain au maïs (corn bread) ou la sauce aux canneberges – donc d’innombrables plats d’accompagnement servis avec la délicieuse volaille.

Bien souvent, des discussions passionnées se rapportant à la préparation du dîner éclatent dans la famille. Car chacune et chacun a sa propre opinion quand il s’agit de décrire exactement le meilleur dîner de Thanksgiving. Au regard de ce stress, la Brooklyn Brewery recommande de lancer les préparatifs tout en douceur. Le meilleur conseil est de savourer l’un de ses classiques bien frais – une bouteille de Brooklyn Lager bien entendu! D’autant plus si la préparation de la dinde comprend la notion de «Turducken» (pour en savoir plus).

Pour que la fête soit quelque chose de vraiment particulier, de nombreux éléments doivent être réunis:

  • La reconnaissance: la plupart d’entre nous ne connaissent cela que pour avoir vu des films et des séries, mais avant de commencer le dîner de Thanksgiving, chacune des personnes présentes autour de la table révèle ce pour quoi elle a été reconnaissante pendant cette année. Ensuite, on commence à manger, et le repas peut durer plusieurs heures.
  • «Le rituel du Wishbone»: une fois que toute la dinde a été mangée, il ne reste plus que les os. Pour le «rituel du Wishbone», on retire la viande du bréchet et on essuie l’os. Deux personnes tiennent chacune une branche de l’os et formulent un vœu. Ensuite, elles tirent sur l’os jusqu’à ce qu’il casse. Celle qui tient la partie la plus longue verra son vœu exaucé.
  • National Football League (NFL) on Thanksgiving Day: le jour du Thanksgiving, on joue au football américain. Cette tradition remonte à l’année 1876, donc à l’époque où le jeu a été inventé. À Thanksgiving, dans de nombreuses familles, le football n’a pas seulement lieu devant le poste de télévision, mais on y joue aussi assidument dans les jardins et les parcs.
  • Les parades: de nombreuses parades ont également lieu ce jour-là aux États-Unis. La parade la plus célèbre est certainement la New York’s Thanksgiving Day Parade. Cette tradition remonte à 1924, et, depuis, plus de deux millions de personnes participent chaque année à cette parade.
  • La bienfaisance: ce jour-là, de nombreux Américains veulent non seulement exprimer des remerciements, mais aussi rendre quelque chose à la société. C’est pourquoi ils vont apporter leur aide dans les soupes populaires, ils passent dans les maisons de retraite et se rendent à l’Armée du Salut pour la soutenir dans ses activités tout autour de Thanksgiving.

Le jour suivant: le Black Friday!

La journée qui suit Thanksgiving est une tradition qui, entre temps, est aussi très appréciée en Suisse: le Black Friday. Aux États-Unis, cette journée marque le commencement d’un merveilleux week-end en famille ainsi que le début de la saison des achats de Noël. Bon nombre d’Américaines et d’Américains font le pont pendant ce week-end. Le Black Friday attire les acheteurs principalement en raison de ses remises imbattables et de ses bonnes affaires. Ce jour-là, les magasins ouvrent plus tôt que d’habitude, si bien que les clients font la queue très tôt le matin (en anglais, on les appelle «doorbusters»). On dit même que les chiffres d’affaires les plus élevés de l’année sont atteints le jour du Black Friday.

Ici aussi, Brooklyn donne un conseil: renoncer à la bataille des réductions pour pouvoir encore digérer la dinde pendant quelques heures. Il suffit bien de se lever vers midi. Et cette décision peut aussi être défendue contre les avis contraires en dégustant une excellente Defender IPA.

Happy Thanksgiving everyone!