Oktoberfest : la connais-tu bien ?

Même si l’Oktoberfest est annulée cette année encore, nous refusons de laisser les amateurs de bière bavaroise sur leur soif. Nous t’emmenons dans un voyage fascinant à travers l’histoire de la fête folklorique la plus célèbre du monde et t’indiquons où tu peux célébrer la « Wiesn » en Suisse dans un format un peu plus petit.

Oktoberfest in München aus der Vogelperspektive

Nous sommes en 1810, et le prince héritier Louis de Bavière et la princesse Thérèse (Charlotte Luise Friederike Amalie de Saxe-Hildburghausen, pour être plus précis) viennent de se marier. Personne ne le sait à ce moment, mais le prénom de la noble mariée marquera l’histoire. En effet, dans le cadre de ces célébrations extravagantes, une course de chevaux fut organisée sur le Sendlinger Berg le 17 octobre 1810. Le champ choisi pour l’événement fut rebaptisé « Theresienwiese » en l’honneur de la princesse, ce qui se traduit par « pré de Thérèse ». Ce terme fut raccourci à « Wiesn » et c’est ainsi que naquit la plus grande fête folklorique du monde.

L’Oktoberfest et ses traditions

Comme on pouvait s’y attendre, beaucoup de choses ont changé au fil des ans, notamment la date des festivités. Les organisateurs ont vite compris que le beau temps était synonyme de plus de visiteurs. C’est pourquoi, dès la fin du 19e siècle, ils ont, de manière tout à fait pragmatique et malgré le nom, avancé la fête aux dernières semaines de septembre. Aujourd’hui, le départ est programmé de telle sorte que la « Wiesn » se termine le premier week-end d’octobre. Ce fut aussi à ce moment que la décision a été prise d’autoriser officiellement la vente de bière à des stands installés spécialement pour l’occasion. Les chevaux jouent encore un rôle aujourd’hui, notamment lors de la procession des brasseries où défilent des calèches décorées de façon typique. Les courses de chevaux ont quant à elles disparu du programme, laissant place à d’autres formes de divertissement.

Le mécénat aristocratique n’existant plus, ou du moins plus au sens premier du terme, en raison de l’absence d’une maison royale bavaroise, le maire de Munich a pris un rôle important lors des festivités : c’est lui qui déclare l’Oktoberfest ouvert en tirant le premier tonneau de bière dans la « Schottenhammel », probablement la plus célèbre des 29 tentes à bière. Immédiatement après, il annonce les célèbres paroles  « O’zapft is! » et souhaite une belle Wiesn à tout le monde. Le nombre de coups de marteau nécessaires jusqu’à ce que le robinet soit bien dans le baril est toujours surveillé de près. Scientifiquement parlant, on n’a pas pu prouver une corrélation entre le nombre de coups et les chances de réélection au poste de maire – cette théorie n’a cependant pas été réfutée non plus.

«La Wiesn» en chiffres

Bien que la tradition ait débuté en 1810, l’Oktoberfest 2022 n’en sera « que » la 187e édition (et ce si tout va bien). En effet, l’annulation des festivités ne se limite pas uniquement à celles de ces deux dernières années. Ainsi, si rien ne vient gâcher la fête, tu peux déjà te réjouir de la 200e célébration de la Wiesn en 2035. Le nombre de visiteurs n’a cessé d’augmenter au fil des ans et s’élève aujourd’hui à environ 6 millions de visiteurs. En 2018, cela a représenté un chiffre d’affaires d’environ 1,2 milliard d’euros, nuitées comprises – et environ 7,5 millions de litres de bière.

En parlant de bière, cette dernière y est strictement réglementée : elle doit provenir de brasseries munichoises, contenir au moins 13,5 % de moût original et entre 5,8 et 6,4 % d’alcool. Mais maintenant, nous avons suffisamment attisé l’impatience : si tu cherches à ressentir le feeeleing de la Wiesn, nous te recommandons la Feldschlösschen Oktoberfest directement sur le terrain de la brasserie à Rheinfelden. Nous serons également heureux de te donner des conseils sur les petits frères et sœurs de l’originale munichoise qui se déroulent juste à côté de chez toi. Pour cela, il te suffit d’envoyer un courriel à welcome@houseofbeer.ch.