Bel Air Sour: This is the one for you

Les bières acides connaissent une popularité croissante. Avec Bel Air Sour, Brooklyn Brewery propose un délice d’été merveilleusement émoustillant ! 

Non, chaque bière n’a pas la même «efficacité» lors d’une belle journée ensoleillée d’été. Si l’idée de jus d‘orge rafraîchissant te tient à coeur, tu devrais essayer la bière acide. Presque passée aux oubliettes, elle jouit à nouveau d’une popularité sans cesse croissante, notamment auprès des amateurs de bière plus sophistiquée. L’exemple le plus populaire du moment est la Bel Air Sour de la maison Brooklyn Brewery, affectueusement surnommée «Happy Juice» par l’iconique maître brasseur Garrett Oliver. Elle vient par ailleurs de recevoir la médaille d’or dans la catégorie «Kettle and Simple Sours» au New York State Craft Beer Competition.

Il n’est cependant pas si simple de décrire le goût de la bière acide, surtout à quelqu’un qui n’en a jamais bu. Au nez, des notes de fruit de la passion, litchi et autres fruits tropicaux se font remarquer, tandis que l’arrière-goût, agréable et pâteux, est légèrement acide. Ce petit chef-d’œuvre est le résultat d’un stockage à froid ultérieur et d’une souche de lactobacilles spécialement cultivée, qui permet d’obtenir des arômes extraordinaires. Avec son caractère léger et frais, la Bel Air Sour se marie parfaitement à, par exemple, une assiette de salade de poulpe magnifiquement arrangée, à un blanc de poulet grillé, ou même à un délicieux sorbet, car ce qui caractérise la Bel Air Sour le mieux est l’effet surprise ! Au fait, à savoir pour ton prochain «pub quiz» : la Bel Air Sour doit son nom à une ancienne voiture du directeur du laboratoire de Brooklyn, Andrew Bombard, une Chevrolet Bel Air classique.

Mai qu’est-ce que la bière acide ?

Une question pourtant si simple à laquelle il n’y a pas de réponse simple. Pour la faire simple quand même : les bières acides ont toutes un goût acide d’une certaine gradation. Cependant, cette description est vraie pour toute une panoplie de styles de bière bien différents, certains ayant même une tradition séculaire. Si l’on devait nommer un pays spécialiste en la matière, ce serait la Belgique. Contrairement à ses voisins européens, l’amour des belges pour la bière acide n’a jamais délaissé. C’est d’ailleurs de Belgique que vient le représentant le plus important de style de bière : le lambic. Il est non seulement considéré comme l’un des styles les plus complexes de tous, mais sert également de base à d’autres bières acides comme la Gueuze, la Faro ou la Kriek.

L’Allemagne a également une certaine expérience de la bière acide, sous la forme de la célèbre Berliner Weisse. Vous avez probablement entendu le nom surtout en combinaison avec l’ajout «mit Schuss». Il s’agit soit de l’aspérule, soit du sirop de framboise, qui est ajouté pour adoucir un peu l’acidité. Les vrais connaisseurs, cependant, n’ont qu’un doux sourire pour cela et se passent de ce doux focus de bon goût. Pendant ce temps, les brasseurs artisanaux du monde entier essaient de nouvelles variétés de bières propres. Aux États-Unis, par exemple, on parle de «American Spontaneous Ales», «Wild Ales» ou «Sour Ales» ; la Bel Air Sour compte également parmi ces dernières.

Brassage de la bière acide : fermentation spontanée et bactéries lactiques

Dans pratiquement tous les cas, son acidité est due à l’acide lactique ou à des bactéries apparentées qui pénètrent dans la bière pendant le processus de brassage. Vous connaissez probablement le lactobacille dans un autre contexte : il joue un rôle important dans la production de yaourt. La plupart des types de bière aigre ont un autre point commun : l’alcool est produit par fermentation spontanée avec des levures dites sauvages, telles que les brettanomyces. Lorsque les gens ont fait leurs premiers pas dans l’art de la brasserie, cette forme de fermentation était la norme. Après avoir failli disparaître au fil du temps grâce à des procédés de brassage de plus en plus précis, elle gagne à nouveau en importance et nous apporte une diversité supplémentaire en matière de bière.

Enfin, un conseil pour tous les novices à la bière acide : il est conseillé de choisir une variante accessible telle que le Bel Air Sour ou une Kriek. Après tout, nous avons été habitués à des saveurs qui n’ont rien d’acide tout au long de notre vie d’apprenti zythologue. Aller droit à une variation extrême comme un Lambic pourrait être trop exigeant envers des papilles gustatives inhabituées. Ainsi, même si la décision finale t’appartient entièrement, nous t’encourageons à ne pas manquer au plaisir de la bière acide !

8 raisons de se rendre à Brooklyn

Aujourd’hui encore, seule une minorité des touristes à New York se rend à Brooklyn. À tort! Il y a tant de choses à y découvrir – notamment la Brooklyn Brewery.

Quand on parle de New York, on pense généralement à Manhattan en premier. Central Park, Times Square, l’Empire State Building, le One World Trade Center. Cependant, la ville ne se résume pas seulement à Manhatta. Nous avons établi une petite liste pour que votre voyage à New York ne soit délaissé d’une visite du «borough» le plus peuplé, Brooklyn.

  1. La Brooklyn Bridge

Le premier point fort se trouve sur la route. En effet, trois ponts mènent de Manhattan à Brooklyn: le pont de Williamsburg, le pont de Manhattan et le pont de Brooklyn. Ce dernier était autrefois le plus long pont suspendu du monde ; il peut être traversé sur un sentier surélevé qui offre des vues inoubliables sur l’East River et New York. Après cette courte promenade, qui devrait durer environ une heure, le Brooklyn Bridge Park, qui est principalement dédié aux sports de loisirs, vous attend.

Brooklyn Bridge und Blick auf Manhattan

  1. Le quartier bohémien Dumbo

Juste à côté du pont de Manhattan se trouve le quartier Dumbo. Ne vous laissez pas tromper par le manque de créativité dans le choix du nom (une abréviation pour Down under the Manhattan Bridge Overpass) : Dumbo est considéré à juste titre comme l’un des principaux quartiers artistiques de New York. Dans les nombreuses galeries et expositions, vous trouverez des œuvres des genres et des styles les plus divers. Et, comme partout ailleurs à Brooklyn, il existe un large éventail d’offres pour satisfaire votre faim et votre soif de culture.

  1. Le paradis des marchés aux puces: Brooklyn Flea

Flâner sur les marchés, c’est votre dada ? Si oui, alors la Brooklyn Flea doit être en pole position sur votre liste. Depuis son lancement en 2008, les deux sites de Dumbo et Williamsburg sont devenus des adresses de choix pour les bijoux, les vêtements vintage, les antiquités et l’artisanat. Les amis des disques vinyles devraient également y trouver leur terre promise. Remarque : pendant les mois d’hiver, le marché se tient uniquement à l’intérieur à Williamsburg.

  1. Promenade dans Coney Island

Avec Coney Island, New York disposait autrefois d’une certaine mesure de son propre parc d’attractions qui, à partir des années 1950, était de moins en moins en mesure de répondre à la demande croissante et a donc perdu de son importance. Mais entre-temps, Coney Island s’est rétablie et brille par sa promenade fortifiée en bois (la promenade Riegelmann), la plage publique populaire et le Luna Park qui a rouvert ses portes en 2009. Vous connaissez peut-être les montagnes russes du Cyclone grâce à la brillante introduction de Spike Lee au film «Inside Man».

 

  1. Le Prospect Park

Ici, vous pouvez compléter un programme de vacances complet d’une traite. Un pique-nique bien soigné, une visite au zoo, du patin à glace ou du roller, l’unique lac de Brooklyn, des concerts gratuits en plein air, une partie de boules à l’européenne : le Prospect Park ne laisse personne sur sa faim. Au fait, si vous êtes nostalgique des divertissements du vendredi soir, la discothèque Lola’s Dreamland Roller Disco devrait vous convenir. Peut-être gagnerez-vous le prix du meilleur costume…

Der Prospect Park in Brooklyn

  1. Action im Barclays Center

L’arène de l’Atlantic Avenue doit son existence au fait que Brooklyn accueille enfin depuis 2012 une équipe professionnelle dans les principaux sports américains : l’équipe de basket-ball des Brooklyn Nets. Au plus tard depuis la signature des deux stars Kevin Durant et Kyrie Erving, les fans de la NBA peuvent régulièrement s’attendre à des matchs spectaculaires à domicile ici. Une participation aux éliminatoires pour la saison 2019/2020 actuelle semble tout à fait réaliste. En plus des Nets, les New York Islanders (hockey sur glace) et les New York Liberty (basket-ball féminin) y jouent actuellement leurs matchs à domicile. En outre, des concerts et d’autres événements ont lieu régulièrement dans l’arène.

  1. Tournée des bars à Williamsburg

En tant que Beer Aficionado, vous ne pouvez pas manquer une visite de Williamsburg. Le quartier branché était connu pour ses brasseries dès le début du XXe siècle. Aujourd’hui, vous trouverez d’innombrables bars, petits et grands, et par conséquent une sélection impressionnante de bières de brasseries locales et de spécialités du monde entier. Il va presque sans dire qu’avec ce point de départ, divers «pub crawls» se proposent naturellement. La bonne nouvelle : si vous en avez envie, vous pouvez explorer Williamsburg par vous-même sans aucun problème. Nous osons prétendre connaître déjà une étape de votre circuit :

  1. La Brooklyn Brewery

Dans la salle de dégustation, vous serez divertis tous les soirs. Il y a de la musique live, des fêtes, des quizz de bar – tout ce qui rend un bon verre de bière un peu meilleur. Et c’est exactement ce dont il s’agit : une bonne bière. Dans la salle de dégustation, vous pouvez déguster un des classiques comme la Brooklyn Lager ou une East IPA. Vous pouvez aussi élargir votre horizon et tester les dernières créations des maîtres brasseurs, disponibles ici directement du tonneau. Si vous avez assez de temps dans vos bagages, rien ne vous empêche de faire une visite de la brasserie. Et si un voyage à Brooklyn ne s’inscrit pas dans votre emploi du temps de si tôt, nous vous livrons le Brooklyn-Feeling chez vous.

Die Brooklyn Brewery

Brooklyn Lager remporte la médaille d’or au World Beer Cup 2018

Brooklyn Lager a reçu la médaille d’or dans la catégorie « American-style Amber Lager » le 3 mai à Nashville. Cette lager houblonnée à froid est une valeur fixe du portefeuille Brooklyn depuis sa création et une marque leader dans sa catégorie de bière.

Lorsque la Brooklyn Lager est arrivée sur le marché, ce fut une alternative bienvenue aux bières lager macro légères qui la dominaient à l’époque. Elle devint rapidement synonyme d’esprit créatif et innovant de la Craft Bier Revolution.

« Nous sommes fiers que la Brooklyn Lager qui a pris son envol il y a 30 ans à New York avec la Craft Bier Revolution puisse encore gagner des compétitions avec les meilleures bières Amber Lager », précise Steve Hindy, co-fondateur et membre du comité directeur de la Brasserie Brooklyn. « Ceci explique aussi comment elle a pu devenir la craft lager la plus vendue au monde. »

« Son goût vif et sa merveilleuse buvabilité en ont fait un classique moderne qui ne vieillit tout simplement pas », ajoute le maître-brasseur de Brooklyn, Garrett Oliver. « Nous sommes très heureux que notre cheval le plus fort de l’écurie soit sur la plus haute marche du podium. »

Brooklyn Lager – populaire dans le monde

La Brooklyn Lager est une lager polyvalente brassée selon la méthode viennoise, qui associe la saveur traditionnelle torréfiée et caramélisée à l’arôme de pamplemousse et de pin créé par le houblonnage à froid. Elle est disponible dans 28 États américains et dans plus de 30 pays du monde.

« La Brooklyn Lager a été notre première bière, elle a été commercialisée pour la première fois sur le marché en mars 1988. C’est vraiment formidable de voir qu’elle est toujours reconnue comme pionnière dans sa catégorie », indique le CEO de Brooklyn, Eric Ottaway. « Bien entendu, toute l’équipe de la Brasserie Brooklyn se réjouit énormément de cette récompense. »