La bière sans alcool – ce que tu as toujours voulu savoir à ce sujet

La bière sans alcool ne contient-elle vraiment pas d’alcool? Comment est-elle fabriquée? Quelles sont les variétés existantes? Nous répondons pour toi aux questions les plus importantes sur la bière sans alcool.

À l’époque où la bière sans alcool en était encore à ses débuts, son nombre d’adeptes était encore limité. D’une part, c’était sans doute dû à la nature humaine: une fois que nous avons pris goût à quelque chose, nous ressentons un certain scepticisme envers les innovations. De l’autre, les processus de fabrication qui n’étaient pas encore arrivés à maturité en étaient certainement responsables. Au fil des ans, certains aspects de ces deux points ont évolué si bien que la bière sans alcool est de plus en plus appréciée. C’est surtout après le sport que de plus en plus de personnes actives choisissent la bière sans alcool, car elle contient environ deux fois moins de calories que la bière «normale», mais elle a les mêmes propriétés isotoniques.

Comment la bière sans alcool est-elle fabriquée?

Les procédés de fabrication de la bière sans alcool peuvent être classés selon deux approches fondamentales: soit on brasse la bière d’une manière traditionnelle et en extrait plus tard l’alcool produit, soit on arrête le processus de fermentation avant qu’une teneur en alcool supérieur à 0,5% ne se forme. Car c’est exactement la limite jusqu’à laquelle la bière est autorisée à porter la désignation «sans alcool».

Pendant le processus de brassage, la levure transforme le sucre contenu dans le malt en alcool et en gaz carbonique (pour de plus amples informations à ce sujet, consulter. C’est pourquoi il est judicieux d’interrompre ce processus avant d’atteindre la limite de 0,5% afin d’obtenir de la bière sans alcool. Étant donné qu’avec ce processus, il reste plus de sucre que d’habitude, ces bières ont souvent un goût légèrement sucré. Des températures très basses et des levures cultivées spécialement contribuent à atténuer cet effet.

L’alternative: l’alcool est de nouveau extrait de la bière une fois qu’elle est terminée. Par exemple, dans le cas de la distillation ou de la rectification sous vide, l’alcool s’évapore, mais les arômes qui lui sont associés sont collectés et réintroduits ultérieurement. De plus, il existe différentes techniques de filtration pour séparer l’alcool de la bière. Dans ce contexte, il existe un terme clé très important: «l’osmose inverse». Pour tous ceux qui ne se souviennent qu’à peine de leurs cours de biologie et de chimie: vous trouverez ici une explication complète.

Entretemps, de nombreuses brasseries misent sur la combinaison de plusieurs méthodes, mais elles conservent le secret sur le processus exact utilisé pour empêcher qu’il ne soit copié.

Depuis quand la bière sans alcool existe-t-elle?

La première bière sans alcool a probablement été brassée dans l’ancienne RDA: en 1972, la Ost-Berliner Brauerei Engelhardt a mis un «Aubi» sur le marché: une bière pour les automobilistes. En effet, il est possible de maintenir cette exigence malgré la teneur maximale d’alcool autorisée de 0,5%: selon certaines études, la consommation de bière sans alcool est sans danger même pour les nouveaux conducteurs étant donné que le corps humain décompose l’alcool plus rapidement qu’il n’absorbe l’alcool contenu dans la bière (à cette concentration). En revanche, elle ne convient pas aux personnes qui doivent renoncer entièrement à la bière pour des raisons de santé. Par exemple, elle abaisse le seuil d’inhibition qui retient les alcooliques secs de boire de nouveau de la bière «normale». Pour les patients souffrant de goutte, la bière sans alcool ne constitue pas non plus une solution étant donné qu’elle contient autant de purines que son homologue contenant de l’alcool.

Différentes sortes de bière sans alcool

Étant donné que de plus en plus de brasseries, même les petites, se consacrent à la fabrication de bières sans alcool de qualité, une diversité considérable s’est développée au cours des années. Outre la bière «blonde» classique, il existe de nombreuses bières de froment sans alcool sur le marché qui s’inscrivent dans la lignée des «After-Sport-Drinks», comme notre Schneider Weisse Tap 3. La pils et même l’IPA existent aussi en version sans alcool. À la vôtre… buvons au plaisir sans alcool!

Radfahrerin mit alkoholfreiem Schneider Weisse Tap 3 und im Vordergrund ist die Flasche Schneider Weisse dargestellt auf einem Tisch mit dem passenden Bierglas nebendran sowie einer Bretzel.