Malty Christmas: comment la bière adoucit les fêtes

La période de Noël est un moment de recueillement et de convivialité. Nous te montrons comment la rendre encore plus magique qu’elle ne l’est déjà.

Trois cannettes de Guinness sur une table avec des mandarines et cacahuètes aux côtés

Soyons honnêtes : la période de l’Avent est tout simplement une source de joie. Certes, les achats de Noël sont stressants. Et oui, devoir écouter l’amie Mariah en boucle nous pèse sur le système dès le premier dimanche de l’Avent. Nous le reconnaissons tous. Mais les bons côtés de cette période spéciale surclassent de loin les côtés pénibles. D’une part, la playlist de Noël comprend bien plus que cette seule chanson (tu as déjà entendu parler de Frank Sinatra ?). Et d’autre part, on peut aller d’un apéro à l’autre en pull de Noël sans se gêner. Tu ne sais pas quoi apporter lors de ces événements ? Nous avons quelques conseils à te donner.

Guinness Cupcakes

Les pâtisseries de Noël classiques comme les milanais ou les étoiles des neiges sont délicieuses et font partie de la période précédant Noël comme le serment du Grütli le 1er août, cela ne fait aucun doute. Mais comme chaque personne de ton entourage prépare ces biscuits en abondance, nous te proposons de sortir du lot avec des Guinness Cupcakes.

Pour cela ,tu as besoin de:

  • 250 ml Guinness Draught
  • 500 g de beurre
  • 80 g de cacao
  • 280 g de farine
  • 400 g de sucre de canne
  • 2 oeufs
  • 140 ml de babeurre
  • 2 cc de bicarbonate de soude
  • ½ cc de poudre à lever
  • 1 gousse de vanille
  • 250 g sucre en poudre
  • 300 g fromage frais double
  • 1 petite bouteille d’arôme de vanille

Préchauffe le four à 180 °C et prépare les plaques à cupcakes avec les moules en papier. Mélange la farine, le bicarbonate de soude et la levure chimique dans un grand saladier. Dans un autre bol, mélange les œufs avec le babeurre. Mets ensuite la Guinness et 250 g de beurre dans une casserole et fais-la chauffer jusqu’à ce que le beurre soit fondu. Retire ensuite la casserole du feu et ajoute le cacao, le sucre et la gousse de vanille. Lorsque tout est bien mélangé, verse le mélange d’œufs et de babeurre dans la casserole.

Verser ensuite ce mélange de à base de bière dans le grand saladier contenant la farine et mélanger le tout. Ne pas s’effrayer si la pâte semble très liquide, c’est normal. Remplir maintenant les petits moules aux deux tiers avec la pâte et mettre les cupcakes au four pendant 15 à 20 minutes. Après la cuisson, ils peuvent refroidir brièvement avec la plaque, puis être complètement refroidis sur une grille.

Pour le nappage, on commence par mélanger le reste du beurre pendant environ 4 minutes dans un autre récipient. Lorsqu’il est presque blanc et bien moelleux, on peut y tamiser peu à peu le sucre glace. Ajoutez maintenant le fromage frais et l’arôme de vanille et mélangez le tout jusqu’à obtenir une masse homogène. Les cupcakes peuvent maintenant être décorés avec cette pâte.

Bières de Noël

Or une bière ne peut pas manquer à un apéritif. Par conséquent, une bière de Noël ne peut pas manquer à un apéro de Noël. En effet, ces spécialités saisonnières possèdent des arômes spéciaux qui, associés à la cuisine hivernale (et aux cupcakes en question), renforcent la magie de cette période de l’année. Idéal pour apaiser le chef lors de la fête de Noël en vue de la discussion de fin d’année.

La Schneider Weisse Aventinus est l’exemple parfait d’une bière de Noël. La première double bock de froment de Bavière (Schneider Weisse est un véritable précurseur dans tous les domaines) est pleine de feu et d’arômes complexes de clous de girofle, de prunes et de raisins secs. La puissance qui en résulte transforme de simples rassemblements en événements mémorables et de simples cadeaux de Noël en pierres angulaires de l’amitié.

Qu’il s’agisse maintenant d’un cadeau ou d’un goodie bag, qu’elle soit sous forme liquide ou solide, la bière contribue à la magie de Noël. C’est dans cet esprit que nous te souhaitons de joyeuses fêtes de fin d’année.

After work : l’apéro après le boulot avec les collègues

Après avoir passé nos soirées après le travail à la belle étoile pendant des mois, aller au pub du coin s’avère être une option nettement plus attrayante. En d’autres termes, l’heure est de nouveau aux soirées after work – et oui, nous y participons volontiers.

After Work Setting: Volles Glas und Flasche Hop House 13

D’où vient l’after work party ?

Nous ne pouvons pas te dire où et quand la toute première after-work party « officielle » a eu lieu. En effet, si la tendance vient sans aucun doute des États-Unis, ce n’est pas le cas du nom : personne n’utilise le terme after work party là-bas, il a été inventé dans la sphère germanophone. Ainsi, dans le pays des possibilités festives illimitées, il n’y aurait jamais eu d’after work party qui ait été annoncée comme telle. 

Ce qui est sûr, c’est que l’idée a fait son chemin jusqu’en Europe centrale via Londres. Comme elle a surtout rencontré un grand succès auprès de toutes les personnes qui quittent le bureau après une longue journée devant l’écran, prêtes à se défouler, elle était et est toujours un phénomène urbain, ce qui est vérifiable dans nos grandes villes comme Genève, Lausanne ou encore Neuchâtel.

Une after work party n’a pas besoin de justification

Ce qui a beaucoup changé au fil du temps, c’est le prétexte sous lequel on se retrouve pour faire la fête en semaine. Selon ton année de naissance (assez vieux pour t’en souvenir, assez jeune pour ne pas encore l’oublier), tu as peut-être encore dans l’oreille les sons de la salsa que l’on aimait entendre lors des apéros au tournant du millénaire. Oui, les avis peuvent diverger, mais nous disons qu’au vu des talents de danseurs de certains gratte-papiers, ce n’est pas la pire des évolutions que de ne plus maltraiter le sol sur la cucaracha à chaque after work…

Entre-temps, on peut aussi aller boire une bière en toute convivialité sans avoir à se justifier. D’ailleurs, si tu cherches une recommandation sur ce point particulier, nous pouvons par exemple te recommander la Hop House 13. En tant que lager légère mais pleine de caractère, elle convient parfaitement à une soirée agréable en semaine. (Conseil de pro : pour parfaire le plaisir, accompagne-la de délicieuses brochettes de satay, si elles sont disponibles dans le bar de ton choix).

Y a-t-il un code vestimentaire ?

Oui, si tu te réfères aux magazines de mode spécialisés. Non, si tu nous demandes. Nous rejetterions définitivement le conseil d’un magazine de style de vie masculin connu de « réfléchir dès le matin à une tenue adaptée ». Après tout, il s’agit de s’amuser avec ses collègues. Cela devrait certainement être possible de temps en temps de manière spontanée et ne pas être planifié dès la première sonnerie du réveil.

Dans ce sens, nous te souhaitons beaucoup de plaisir pour toutes les expériences after-work qui t’attendent dans les mois à venir. Que ce soit avec de la salsa, du hard rock, de l’art performance, une cravate, des talons hauts, des baskets ou des joggings : offre-toi de bons moments avec les personnes que tu côtoies quotidiennement. Les dernières années nous ont appris qu’il ne faut pas prendre cette possibilité pour acquise.

« Sober October » : 31 jours de régénération

Renoncer à l’alcool pendant tout un mois a sans aucun doute des bienfaits. Cette durée peut cependant aussi paraître bien longue pour un amateur de bière. Heureusement, nous avons quelques astuces en réserve pour adoucir ton « Sober October ».

Les actions et les défis visant à renoncer à l’alcool pendant un mois ne sont pas nouveaux. Le « Dry January », qui vise à réparer les ébauches des fêtes de fin d’année et qui est parfois combiné à un régime vegan, s’est déjà établi depuis des années. Désormais, l’abstinence est également de mise en octobre. Du point de vue du timing, c’est tout à fait compréhensible : nous venons de profiter d’un merveilleux été de festivals, nous avons passé de nombreuses soirées de fin d’été dans les Biergarten et nous avons également fêté comme il se doit le retour de l’Oktoberfest – une petite pause ne peut que faire de bien. Et c’est bien normal. Le « Sober October », c’est-à-dire l’octobre sobre, t’aide à te régénérer, et ce pour une bonne cause. Tu peux quand même t’autoriser une petite bière de temps en temps, car il existe des alternatives sans alcool extrêmement savoureuses.

D’où provient le « Sober October »?

Nous souhaitons tout d’abord dissiper les erreurs potentielles : le « Sober October » n’a aucun lien avec l’Oktoberfest. En effet, l’organisation australienne Life Education a lancé en 2010 la campagne « Oc-sober », encourageant les jeunes de l’État du Queensland à renoncer à l’alcool pendant tout le mois. L’organisation britannique MacMillian Cancer Support s’est inspirée de cette idée et a transformé le jeu de mots en une rime. Elle a en outre appelé tous les participants au « Sober October » à faire don à son organisation de l’argent qu’ils auraient dépensé en alcool durant ce mois et à aider ainsi les malades du cancer.

Mais tu n’as pas besoin de vivre en Australie ou au Royaume-Uni pour participer au « Sober October ». Il n’est pas non plus nécessaire de le faire dans le cadre d’une action caritative spécifique. Il est tout à fait légitime que la bonne cause soit ton bien-être personnel.

Sans alcool, mais pas sans bière

Tu dis : « Ça a l’air bien cool, mais un mois sans bière, ça n’a pas l’air très excitant » ? Crois-nous, nous te comprenons parfaitement. Heureusement, avec notre sélection de bières sans alcool, nous avons un atout dans notre manche qui est difficile à battre.

La Brooklyn Special Effects surprend par son arôme de pin et sa note finale amère mais agréable. Cette lager se combine parfaitement avec une salade et du poulet grillé – parfait pour se débarrasser des quelques kilos en trop.

La Schneider Weisse Alkoholfrei est la bière des sportifs d’endurance – demande nos amis de l’Engadin Skimarathon. Cette boisson désaltérante isotonique corsée sent le miel et les champs de blé et propulse ta salade de saucisses au niveau supérieur.

Le Super Bock 0.0 est d’ailleurs un autre excellent désaltérant à la fin d’une activité sportive, et séduit par son goût fruité rafraîchissant.

 

Avec la Valaisanne Sans Alcool, la Suisse a elle aussi une digne représentante en matière de bières sans alcool. Cette création bien houblonnée se distingue en effet par ses arômes tropicaux et surtout par sa couronne de mousse blanche compacte – histoire de bien se rincer l’œil.

Mais si tu veux une bière plus douce et plus épaisse, tu peux opter pour la Grimbergen 0.0. Cette bière d’abbaye équilibrée est ton compagnon idéal pour l’apéritif et les plats légers.

Depuis un an, Guinness propose également une alternative sans alcool avec la Guinness 0.0. Le processus de brassage est le même que pour la Draught, mais grâce au procédé de filtration à froid, l’alcool est retiré en douceur de la Guinness 0.0. Ainsi, le goût unique de la Guinness est parfaitement préservé.

Mais il y a bien de l’alcool, non ?

Tu as certainement remarqué que certaines de ces bières ne sont pas totalement sans alcool. En effet, elles présentent une teneur en alcool allant jusqu’à 0,5 %. La teneur en alcool dépend de la technique de brassage : soit on retire ultérieurement l’alcool de la bière, soit on arrête le processus de fermentation avant qu’une teneur en alcool de plus de 0,5 % ne se forme (pour en savoir plus, clique ici).

D’un point de vue juridique, ce taux d’alcool de 0,5 % est également la limite supérieure pour pouvoir être qualifiée de bière sans alcool. Ce taux d’alcool est également totalement inoffensif pour l’aptitude à la conduite – après tout, une banane bien mûre contient autant d’alcool . De ce point de vue, tu peux en toute bonne conscience recourir à notre sélection pour la poursuite de ton « Sober Octobre ».

Sur ce: santé, au plaisir sans alcool !

L’Oktoberfest est de retour – avec Schneider Weisse

Après une longue pause, la « Wiesn » reprend enfin à partir du milieu du mois. Ici aussi, le mois d’octobre sera à nouveau célébré avec passion – dans certains endroits même avec les produits de la plus ancienne brasserie de bière blanche de Bavière.

Le 17 septembre, le maire de Munich ouvrira la 187e Oktoberfest à midi pile en perçant le premier fût de bière et en annonçant « O’zapft is ! ». Les amateurs de la convivialité ont dû garder leurs tenues traditionnelles rangées dans l’armoire pendant 1078 jours avant de pouvoir trinquer ensemble sur la Theresienwiese. L’anticipation est énorme !

Mais il n’est pas nécessaire d’aller à Munich pour célébrer l’Oktoberfest comme il se doit. En effet, depuis un certain temps déjà, les « Schweizer Wiesn » sont devenues incontournables dans le calendrier des fêtes des mois de septembre et octobre. Et tout comme l’original munichois, les fêtes de la bière font leur retour dans notre pays cette année. Il est donc logique que Schneider Weisse, la plus ancienne brasserie de bière blanche de Bavière, soit de la partie et contribue à ta bonne humer lors des événements suivants.

Oktoberfest Kreuzlingen

Avis aux amoureux du lac de Constance : Du 9 au 17 septembre, les vendredis et samedis à la Bodensee Arena Kreuzlingen, le mot d’ordre sera : « La fête foraine est lancée ». La bonne humeur sera assurée par la légende de la musique Schlager Mickie Krause, la star de Majorque Mia Julia et la sensation de la bière Schneider’s Helles Landbier . Tu te dis peut-être : « Comment ça ?! Schneider ne sait faire que faire de la bière de froment ! » Nous avons posé la question à Georg Schneider VI, qui estime que la bière blonde n’est en fait pas du tout atypique pour la brasserie.

 

Oktoberfest Süri

Moins d’un mois plus tard, c’est aussi la fête à Zurich, pardon, à Süri. Cette année, la 30e édition de l’Oktoberfest Süri aura lieu et sera célébrée pendant trois week-ends à la Gaudi-Halle, à savoir du 7 au 22 octobre, les vendredis et samedis. Ainsi, personne ne pourra dire qu’il n’a pas eu le temps de passer et de boire une Schneider Weisse.

Oktoberfest Zürichsee

De l’autre côté du lac de Zurich, on fait également la fête pendant trois week-ends, et ce pendant trois jours à chaque fois. Le Seedamm Plaza de Pfäffikon SZ accueillera du 13 au 29 octobre la 14e édition de l’Oktoberfest Zürichsee où l’on pourra déguster du jeudi au samedi des spécialités bavaroises comme le Hax’n avec du chou, le rôti de porc, le Leberkäs chaud ou bien sûr les Brez’n dans une ambiance typique. D’ailleurs, lors de la dernière édition, les 6.910 visiteurs de l’Oktoberfest ont bu la bagatelle de 13.952 mesures de bière. S’ils ne peuvent pas suivre cette année avec les verres, tu peux là aussi volontiers passer à une Schneider Weisse. Et en fait aussi s’ils ont suffisamment de verres.

Oktoberfest Sarnen

Les amis de Sarnen ne proposent qu’un seul événement, mais celui-ci sera célébré de manière d’autant plus chaleureuse. En effet, l’Oktoberfest Sarnen aura lieu le 8 octobre dans la grande salle de l’école locale et proposera un jardin de bière, une sélection de Schneider Weisse, la mise en perce du maire et la location de vêtements traditionnels.

Voilà, tu sais maintenant où tu peux fêter l’Oktoberfest. Mais sais-tu ce qu’il en est de l’Oktoberfest ? Nous t’avons préparé une petite leçon d’histoire pour que tu puisses briller à la fête avec tes connaissances d’expert.

Bonne fête !

La 1664, l’accompagnatrice idéale pour la prochaine excursion en Alsace

Il commence à être temps de ranger le snowboard et les skis et de penser à la première excursion du printemps 2018. Aucune idée pour la destination? Rien de plus simple! Nous te recommandons l’Alsace et également, sans hésiter, la bière 1664!

Au mois d’août, nous vous avions déjà parlé du «caviar du houblon» , la variété Strisselspalt. Il est cultivé en Alsace qui est notre destination actuelle. Nous aurons bien des choses à découvrir et il y en aura pour tous les goûts. Que ce soit dans les domaines de la viticulture, de la nature, de la culture, de l’architecture, des animaux ou de la ville: l’Alsace offre tout cela. Et bien d’autres choses encore!

La bière après le vin, abstiens-toi – du vin après la bière, et c’est la joie!

La Route des Vins est la destination classique en Alsace. Grâce aux conditions idéales, c’est-à-dire un climat chaud et sec, la région entière est devenue un haut-lieu du vin en Europe. La route, longue de 170 km, serpente du nord au sud et traverse 70 villages viticoles qui comptent tous parmi les plus beaux villages d’Alsace. Bien sûr, on boit aussi de la bière en Alsace, pas que du vin. Quand on prend la direction du sud, on longe, près d’Obernai, des champs de houblon et la brasserie de Kronenbourg où est brassée 1664, notre bière alsacienne préférée. Avec son charme typique, ce village invite les touristes à le visiter. Nous pouvons le dire: cela vaut la peine!

Une grande diversité dans un espace réduit

L’Écomusée d’Alsace permet de découvrir l’authenticité alsacienne. Ici, on peut se faire une idée exacte de l’art populaire et les traditions alsaciennes dans le style du XXe siècle. Ceux qui sont accompagnés d’enfants aimeront sans aucun doute se rendre sur la «montagne des singes». Plus de 200 macaques de Barbarie attendent que les visiteurs leur donnent du popcorn.

À Altkirch, les amateurs d’art urbain en auront pour leur argent. 24 murs ont été mis à la disposition de 46 artistes qui ont laissé libre cours à leur imagination, immortalisant ainsi leur idée. Il existe différentes routes permettant d’admirer les œuvres d’art. Toutefois, ceux qui préfèrent l’architecture trouveront à Ronchamp de quoi satisfaire leur curiosité. Située un peu à l’écart du centre, la chapelle Notre-Dame-du Haut est perchée sur une colline surplombant le petit village. Conçue en 1950 par l’architecte franco-suisse Le Corbusier, elle a été achevée en 1955. La visite ne vaut pas seulement la peine pour les amateurs d’architecture, car la vue sur la région est magnifique.

Ceux qui préfèrent l’effervescence des grandes villes se sentiront bien à Strasbourg. L’emblème de la ville, la cathédrale millénaire et son parvis, vous invitent à vous attarder. Une promenade dans le quartier des Tanneurs vaut vraiment le détour. Elle vous mènera dans de petites ruelles et passera devant les pittoresques maisons à colombages aux lucarnes typiques.

Et ceux qui ne peuvent pas encore s’en passer chausseront une dernière fois leurs skis et prendront le chemin du Grand Ballon. Situé à 1 424 mètres au-dessus du niveau de la mer, il constitue le point culminant des Vosges – la descente est toujours un véritable plaisir… Et n’oubliez pas de commander une belle 1664 après votre excursion à ski!

1664 excursions Alsace

Le houblon: l’épice du maître brasseur

Même si la fin de l’été se rapproche à petits pas, nous autres amateurs de bière pouvons nous réjouir d’une chose : la récolte du houblon qui débute fin août. Coup de projecteur sur cette plante spéciale et son rôle dans le processus de brassage.

Céréale ? Cannabinacée ?

Le houblon est une plante grimpante qui appartient à la famille du chanvre et qui est cultivée dans le monde entier sur une superficie d’environ 47’766 hectares. La moitié de la production mondiale provient des États-Unis, tandis que l’Allemagne est le deuxième acteur avec 20’144 hectares. En Suisse, le houblon n’est cultivé que sur 18 hectares (ce qui équivaut à peu près à 25 terrains de football). 90 % du houblon récolté dans le monde est utilisé pour la fabrication de la bière. Seuls les cônes femelles de houblon sont utilisés à cette fin, car seuls ces cônes contiennent les précieux agents tannants – nous y reviendrons plus tard.

Hopfendolde im Sonnenlicht

Les premiers plants de houblon pointent leur nez à la surface dès que les premiers rayons de soleil printanier embrassent le sol sablonneux. Ils peuvent atteindre une hauteur de sept mètres et grandir jusqu’en septembre – parfois à une vitesse maximale de 30 cm par jour. Afin de garantir leur durabilité, les cônes de houblon sont séchés immédiatement après la récolte. Pour ce faire, ils sont placés dans un four entre 62 et 65° C, de sorte que leur taux d’humidité passe de plus de 80 à environ 10 %. Dès que le houblon sort du four, il est prêt à subir une nouvelle transformation.

Les cônes ne sont ajoutés directement au moût sous cette forme que rarement. Il est en fait plus commun de de l’utiliser sous forme de poudre, pour laquelle les cônes moulus sont pressés en «pellets», ou extrait de houblon, où les substances amères et aromatiques sont «lavées» sous haute pression à l’aide d’acide carbonique liquide.

Âme et structure de la bière

Parmi les quatre principaux ingrédients de la bière – eau, orge, levure et donc houblon – ce dernier a sans doute la plus grande influence sur le goût. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle affectueusement «l’épice du maître brasseur». D’une manière générale, le houblon peut être divisé en deux variétés principales. D’une part le houblon amer qui se caractérise par une proportion relativement élevée de ce qu’on appelle l’acide alpha, qui donne à la bière sa note amère. D’autre part le houblon aromatique, plus riche en huiles aromatiques, donnant ainsi à la bière une note fruitée.

Mais le houblon est également indispensable à la conservation de la bière. C’est pourquoi, au XIXe siècle, les ales destinées aux longs voyages en mer de l’Angleterre à l’Inde, étaient brassées avec un tiers de houblon supplémentaire et une teneur en alcool plus élevée afin de survivre à la traversée indemne. Et c’est ainsi que, tu l’auras sans doute deviné, l’India Pale Ale est née. Enfin, le houblon apporte sa contribution en termes d’esthétique : ses agents tannants permettent également à la tête de la mousse d’atteindre sa stature majestueuse et de ne pas s’effondrer immédiatement après la coulée.

Des variétés des différentes contrées

Schneider Weisse, fière d’être la brasserie de bière blanche bavaroise la plus ancienne, a la grande chance d’avoir le Hallertau, la plus grande zone de culture continue du houblon au monde, sur le pas de la porte. Plus de 30 sortes différentes y poussent chaque année dans des conditions idéales et n’attendent qu’à être brassées dans les chaudières des brasseurs Schneider à Kelheim. Pour la Helle Weisse, par exemple, le mariage de la variété douce et légèrement sucrée Hallertauer Tradition et de la variété fleurie-fruitée Hallertauer Saphir rappelle avec chaque gorgée la joie de vivre bavaroise.

Les collègues de Kronenburg mettent eux aussi l’accent sur la régionalité et utilisent pour leur fameuse 1664 une variante très particulière que les connaisseurs appellent «caviar de houblon» : la Strisselspalt. Elle pousse principalement dans la région autour de Strasbourg et convainc par son arôme extraordinairement fin, dont l’association avec des malts sélectionnés et des cultures de levure exclusives la rend la 1664 unique.

Mais parfois, il faut que ce soit un peu plus exotique : dans la brasserie Open Gate, le laboratoire de la Guinness, les maîtres brasseurs ont imaginé quelque chose de très spécial. Pour leur Hop House 13, ils combinent les variétés de houblon Galaxy, Topaz et Mosaic (provenant des États-Unis et d’Australie) pour créer un bouquet total aux arômes d’abricot et de pêche. D’ailleurs, la bière doit son nom à l’ancien entrepôt portant le numéro 13, où le houblon est en effet encore stocké aujourd’hui.

Si tu veux  plus d’informations concernant le processus de brassage, clique ici.