Bière irlandaise : le duo Kilkenny-Smithwick’s

Parmi les bières irlandaises, la Kilkenny est l’une des plus connues. La Red Ale corsée est une variante de la Smithwick’s, la bière la plus vendue en Irlande, produite spécialement pour l’exportation.

Le choix du nom de marque Kilkenny remonte essentiellement à notre problème avec le « th » anglais : lorsque la Smithwick’s fut disponible pour la première fois en Suisse et en Allemagne, sa prononciation s’est avérée être un véritable virelangue pour la plupart des gens. Heureusement, une solution fut vite trouvée : Kilkenny – la ville natale de la savoureuse bière rouge – était le choix évident comme nom accrocheur et facile à retenir. Entre-temps, le nom n’est plus la seule différence : la Kilkenny est maintenant brassée un peu plus fortement que la Smithwick’s et a donc une teneur en alcool légèrement plus élevée. Comme les amateurs de bière en Irlande y trouvent également leur plaisir, les deux bières y sont unies dans une coexistence pacifique.

Bière irlandaise – appréciation historique

Cette petite anecdote n’est cependant qu’un petit détail de l’histoire mouvementée de la brasserie Smithwick’s. Tout commença il y a plus de 300 ans, lorsque John Smithwick fonda sa brasserie à Kilkenny en 1710. À proprement parler, on pourrait même aller un peu plus loin en arrière. Smithwick choisit pour son entreprise le site d’une ancienne abbaye franciscaine, dont les résidents avaient déjà commencé à brasser de la bière au XIVe siècle.

On pourrait ainsi penser que le succès était déjà acquis, mais la réalité était plus complexe. Orphelin, John Smithwick n’a pas eu une vie facile pour commencer, mais c’est surtout son appartenance religieuse qui a constitué un véritable obstacle à sa carrière d’entrepreneur : en tant que catholique, il a été confronté à toutes sortes de discriminations officielles et non-officielles dans le Kilkenny protestant. Pour cette raison, son partenaire Richard Cole a été le visage de la brasserie vis-à-vis du monde extérieur afin de rendre l’entreprise aussi inattaquable que possible. Bien entendu, cet arrangement n’est pas resté complètement caché, ce qui a donné à la brasserie une aura mystérieuse. En fin de compte, cela s’est avéré ne pas être exclusivement nocif pour les affaires, car apparemment les gens aimaient être associés à une personne aussi mystérieuse.

À la fin du XVIIIe siècle, le secret prit fin. Avec l’abolition des lois pénales, les catholiques furent désormais également autorisés à posséder des entreprises. Néanmoins, il fallut attendre un certain temps avant que le nom de la Smithwick ne soit finalement apposé sur les portes de la brasserie en 1827. C’est l’arrière-petit-fils de John, Edmond, qui prit le contrôle total de la brasserie et fit entrer l’entreprise dans une ère nouvelle. Nous lui devons une dette de gratitude pour cela : sans lui, aucune bière de la belle ville de Kilkenny n’aurait probablement jamais atteint le continent européen.

Qu’est-ce qui rend Kilkenny et Smithwick’s aussi uniques ?

Les connaisseurs insistent sur le fait qu’ils reconnaissent Kilkenny and Smithwick’s dans n’importe quelle dégustation à l’aveugle. Cela est dû notamment au malt torréfié, qui donne aux bières une note exceptionnelle. Une chose est sûre : Si tu veux te familiariser avec la bière irlandaise, il n’y a certainement pas moyen de contourner Kilkenny et Smithwick’s. Dans cette optique, profites-en bien. Sláinte !