7 moments estivaux parfaits pour savourer Schneider’s Helles Landbier

L’été, son soleil et ses visages heureux où que l’on regarde. Que demander de plus ? Nous disons : une bonne gorgée d’une Schneider’s Helles Landbier bien fraîche. 

Schneider's Helles Landbier: Sixpack auf Velo-Gepäckträger

Lorsque tu entends « Schneider » et « bière », tu penses probablement d’abord à la Schneider Weisse, la fameuse bière blanche ou de froment. En effet, depuis très exactement 150 ans, l’entreprise familiale brasse plusieurs sortes de bière blanche. En 1872, le fondateur de la brasserie Georg Schneider a été le premier bourgeois à obtenir le privilège de produire de la bière blanche en Bavière, octroyé par le roi Louis II de Bavière, à qui l’on doit le célèbre château de Neuschwanstein, qui a également inspiré le logo Disney – mais c’est une autre histoire.

Aujourd’hui, la brasserie est toujours dirigée par un dénommé Georg Schneider, à savoir l’arrière-arrière-arrière-petit-fils du fondateur. Lui et son équipe sont connus pour être ouverts à l’innovation tout en respectant la tradition. Ainsi, après 150 ans de fidélité au froment, le brassage d’une bière blonde a été entrepris et la Schneider’s Helles Landbier a été lancée sur le marché l’année dernière. Brassée de manière artisanale selon la loi sur la pureté de 1516, elle se présente rafraîchissante et gouleyante et est aussi bien appréciée au bistro que dans une fête avec ses colocs.

Alors, à quelles occasions la Schneider’s Helles Landbier se marie-t-elle le mieux ? À toutes, serions-nous tentés de dire. Pour faciliter la tâche, nous voulons nous limiter dans la liste suivante aux moments typiques de l’été. Bien entendu, tu peux compléter nos recommandations à ta guise et selon tes besoins.

1. Comme récompense après une randonnée

Tout comme la Bavière, patrie de la bière Schneider’s Helles Landbier, la Suisse offre des chemins de randonnée quasiment inépuisables dans un décor naturel de rêve. Si tu as bien réussi non seulement la montée, mais aussi la descente, que tes jambes se sentent si merveilleusement fatiguées et que ton corps réclame un copieux goûter, une Landbier s’impose comme un complément sur mesure. Attention : cela vaut uniquement pour le ravitaillement à la fin de ta randonnée, car c’est justement en montagne que toute ton attention est requise.

2. Après avoir survécu à l’accrobranche

Depuis de nombreuses années, les parcs d’aventure ou d’accrobranche font partie des destinations les plus populaires. Du parcours pour débutants au parcours professionnel, ils offrent des occasions plus ou moins redoutables de mettre à l’épreuve ton habileté et surtout ton courage. Et oui, en toute honnêteté, lorsque tu auras terminé le parcours appelé « Tarzan sa mère wallah », tu auras bien mérité une Schneider’s Helles Landbier.

3. Après avoir enfin à nouveau tondu le gazon

Les propriétaires de maison ne le savent qu’assez bien : en été, le gazon pousse comme s’il n’y avait pas de lendemain. Et plus le gazon gagne en hauteur, plus il est facile de trouver des excuses pour remettre la tâche à un éventuel lendemain. Ou peut-être fais-tu partie de cette espèce rare de personnes qui prennent un plaisir immense à optimiser leur stratégie de tonte et à trouver les chemins les plus astucieux ? Quoi qu’il en soit, une Landbier en guise de récompense après la corvée est tout aussi délicieuse. D’autant plus si l’on peut contempler avec satisfaction le travail accompli.

4. Des amis te rendent visite

À peine on a loupé quelques messages dans le groupe Whatsapp qu’une dynamique inarrêtable s’est créée et voilà que les copains et copines se pointent chez toi le samedi. Faire des grillades est en général la solution la plus simple. En effet, tout le monde peut apporter ce dont il a envie. Mais il faut penser plus loin et trouver LA bière qui s’accorde avec tout. Heureusement, avec la Schneider’s Helles Landbier, on ne peut pas se tromper… 😉

5. Panne totale grâce aux orages d’été

Imagine ce scénario : le jour le plus chaud de l’année provoque un violent orage, la foudre paralyse l’alimentation électrique dans tout le périmètre, ainsi que tous les pylônes de téléphonie mobile et donc l’internet mobile. Horrible ? Pas du tout. Au lieu de te perdre le soir sur TikTok, la détox numérique est enfin de mise. Pour cela, la bière Schneider Helles Landbier représente une mise au vert ainsi qu’un symbole d’un retour à un peu plus de tranquillité.

6. À nouveau rien attrapé ?

Aucun doute : la Suisse est un paradis pour les pêcheurs. Certes, nous n’avons ni les statistiques adéquates sous la main, ni le temps d’en falsifier nous-mêmes. Mais il y a probablement peu de pays qui offrent autant de lacs, d’étangs, de rivières et de ruisseaux. Jeter l’hameçon, regarder l’eau d’un air pensif, être en communion avec ses alentours – s’offrir une Landbier est une obligation. D’autant plus qu’il ne faut pas oublier que malgré le grand choix de cours d’eau, il n’y a aucune garantie de rentrer chez soi avec une belle prise. C’est pourquoi le sens profond de certaines excursions de pêche réside finalement dans leur nature philosophique.

7. Une visite au Biergarten

Sans avoir parlé à Georg Schneider, nous supposons que la bière Schneider’s Helles Landbier a été conçue précisément pour cela : la visite d’un Biergarten, idéalement accompagnée d’une salade de saucisses ou, plus simplement, d’un bretzel. Conseil d’expert : si la bière Schneider’s Helles Landbier n’est pas encore disponible dans ton Biergarten préféré, c’est le moment ou jamais de la réclamer avec insistance. Le mieux est de commencer par un renfort poliment bavarois de la catégorie « Sacklzement, Kreizbirnbaam et Hollerstaun ». Ainsi, ton interlocuteur sentira immédiatement que tu sais de quoi tu parles, fais-nous confiance.

Si tu consultes régulièrement notre site, tu l’as probablement remarqué : nous n’avons pas été entièrement honnêtes au sujet du dernier point. Ou, comme d’autres le diraient, nous avons menti effrontément. Bien sûr que nous avons parlé à Georges Schneider VI, et même assez longuement. Tu peux lire ici ce qu’il avait à dire sur la Landbier, sa création et un récipient à boire appelé « Willibecher ».